Le début du pion dame (partie 8), la défense Nimzowitsch

9,00 

Le coup 3…Fb4 caractérise la défense Nimzowitsch. Les noirs clouent le cavalier leur permettant de contrôler indirectement la case centrale en e4.

La défense Nimzowitsch du pion dame (celle du pion roi est plus marginale) est l’une des ouvertures les plus jouées à tous les niveaux.

C’est une ouverture solide, stratégique et portée vers le centre.

Contrairement au gambit dame orthodoxe, il n’y a pas de symétrie dans la structure de pions, ce qui la rend d’autant plus intéressante.

Un combat pour le centre et créé dès les premiers coups, ce qui la différencie de l’ouverture est-indienne dont le centre est abandonné à l’adversaire.

L’ouverture se rapprochant le plus serait la défense Grünfeld mais celle-ci est plus technique et plus difficile d’approche.

Voici les premiers coups:

1.d4 Cf6 2.c4 e6 3.Cc3 Fb4

Nous étudierons toutes les variantes possibles  en n’oubliant pas le plan à adopter à chaque fois.

Masterclass à suivre en direct , le jeudi 25 juillet à 20h.

Niveau requis:

Pas de niveau minimum requis pour cette master-classe.

Contenu:

Le cours comporte des explications sur la façon d’appréhender ce style de positions et des exemples de parties.

Un fichier de parties et d’exercices est fourni en téléchargement.

 

A propos de l’auteur

Manuel Apicella est grand-maître international depuis 1995. Champion de France en 1992. Professeur d’échecs depuis 1988. Capitaine et entraîneur de l’équipe de France féminine championne d’Europe en 2001.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le début du pion dame (partie 8), la défense Nimzowitsch”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page