Le zugzwang en finale

9,00 

La fameuse position dite du « trébuchet »: le joueur au trait perd, c’est un zugzwang réciproque

Catégories : ,

En fin de partie, être en zugzwang se dit de la situation d’un joueur qui est obligé de jouer un coup qui le fait perdre ou dégrade sa position.

Le fait d’avoir le trait constitue alors un désavantage, car tous les coups possibles entraînent un dommage dans la position sur l’échiquier.

Le zugzwang prend toute son importance en finale. En effet, à l’instar du pat, celui-ci n’apparaît que quand un grand nombre de pièces a été échangé et que les possibilités sont moins nombreuses.

Pour bien comprendre les fins de parties, il faut absolument être familiarisé par ce concept.

99% des finales se gagnent grâce au zugzwang.

Dans cette master-classe, et à l’aide d’exemples pratiques, nous étudierons ce concept nécessaire à la concrétisation en finale.

 

Niveau requis:

Pas de niveau requis dans cette master-classe, tout le monde pourra comprendre à son rythme.

Contenu:

Le cours comporte des explications sur la façon d’appréhender ce style de positions et des exemples de parties.

Un fichier de parties et d’exercices est fourni en téléchargement.

 

A propos de l’auteur

Manuel Apicella est grand-maître international depuis 1995. Champion de France en 1992. Professeur d’échecs depuis 1988. Capitaine et entraîneur de l’équipe de France féminine championne d’Europe en 2001.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le zugzwang en finale”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page