Promo !

Pack de 7 masterclass sur le calcul

63,00  48,00 

Tout ce qu’il faut savoir pour bien calculer.

Ce pack comprend: le calcul à l’aide des coups forcés, le calcul en finale, les études et le travail de l’imagination, les pièces non protégées, l’attaque sur le roi, les thèmes tactiques partie 1 et 2.

Catégorie :

Première partie: Le calcul des variantes à l’aide des coups « forcés »

La plus grande des difficultés aux échecs avec l’évaluation de la position, est le calcul des variantes.

On dit que le joueur qui gagne une partie d’échecs est celui qui a réussi à calculer plus loin que son adversaire.

Dans cette masterclass, nous allons apprendre à mieux gérer son calcul à l’aide d’une méthode simple: en utilisant les coups dits « forcés » ou « forçants« .

Qui dit calcul, dit combinaisons: les combinaisons aux échecs sont des suites de coups forcés à l’aide d’un sacrifice (de pion ou de pièce), permettant d’obtenir un avantage.

Nous allons aussi apprendre à les trouver à l’aide de 16 thèmes combinatoires différents.

Connaître ces différents thèmes nous permettra de repérer plus facilement les coups tactiques et de créer des combinaisons dans une partie.

Avec un peu d’entrainement, et grâce aussi à cette masterclass, vous n’aurez plus de problèmes pour trouver les combinaisons tactiques !

Deuxième partie: Le calcul en finale

Quand on parle de calcul aux échecs, on pense au déplacement des pièces dans l’espace imaginé dans notre esprit.

En partie, on ne peut bien sûr pas bouger les pièces de l’échiquier.

Nous avons nécessairement besoin de les imaginer se déplacer.

Pour le joueur non expérimenté, c’est probablement la difficulté la plus importante aux échecs.

Dans cette master-classe, nous allons nous attarder sur le calcul des variantes en finale.

Etant donné qu’en finale, le nombre de pièces est moins important, notre calcul sera plus aisé.

C’est ce que l’on croit, car si celui-ci est facilité par le faible nombre de pièces, il est souvent primordial et chaque erreur peut entraîner la défaite.

Troisième partie: Les études et le travail de l’imagination

Ce qu’on appelle les « études » aux échecs sont des positions créées par des compositeurs.

Leur but sera essentiellement la beauté créatrice, comme un beau tableau ou une belle oeuvre musicale.

Chaque pion ou pièce est utilisé à son maximum.

La solution à trouver est généralement cachée et demande un travail d’imagination.

Une position d’étude n’arrive pratiquement jamais dans la pratique mais les idées de ces études sont très courantes.

Je vous propose dans cette masterclass de voir différents thèmes d’études afin d’ouvrir votre imagination dans les parties et ainsi élargir votre vision du jeu.

Quatrième partie: La vision tactique (partie 1), les pièces non protégées

Nous avons tous l’habitude de chercher des combinaisons triées souvent par thèmes: clouage, attaque double, déviation…etc

Dans la master-classe sur « le calcul des variantes à l’aide des coups forcés », nous en avons repérés 16.

La pièce non protégée n’est pas un thème tactique à part entière mais un moyen de repérer ces thèmes pour essayer de créer une combinaison.

Toute partie d’échecs contient des pièces non protégées.

Tout joueur d’échecs s’est forcément laissé piéger à cause de cela, même au plus haut niveau.

En dehors d’une combinaison tactique, la pièce non protégée peut s’avérer être un problème récurrent qui forcera celui qui la possède à se défendre et à rester dans une extrème passivité. On peut parler dans ce cas de « combinaisons positionnelles ».

Nous allons, dans cette master-classe, essayer de comprendre à quel moment la pièce non protégée peut entraîner des combinaisons tactiques ou positionnelles, et comment les repérer.

Nous travaillerons aussi le calcul qui nous permettra de bien visualiser les conséquences des différentes possibilités tactiques issues de notre thème du jour.

Cinquième partie: La vision tactique (partie 2), les thèmes tactiques

Le jeu tactique fait partie intégrante de la stratégie échiquéenne.

Chaque joueur motivé pour progresser dans son jeu doit impérativement étudier des combinaisons tactiques pour améliorer son calcul et sa vision dans l’espace.

En cherchant précisément, un certain temps, on arrive en général à la solution.

On les trouve parce qu’on sait qu’il y a quelque chose à trouver, ce qui n’est pas forcément le cas dans une partie.

Un joueur connaissant parfaitement tous les thèmes tactiques du jeu saura plus facilement les identifier en compétition.

Les schémas se ressemblent et peuvent être assimilés de façon à aider largement le calcul.

Dans la master-classe sur « le calcul des variantes à l’aide des coups forcés », nous avions repéré 16 thèmes tactiques différents.

Dans cette master-classe nous allons étudier les plus courants:

– le clouage

– l’attaque double

– la déviation

– la liquidation de la défense

Ce sont probablement les thèmes pouvant intervenir le plus tôt dans les parties.

En maîtrisant parfaitement ces quatre thèmes, nous aurons déjà considérablement avancé dans notre « vision tactique ».

Sixième partie: La vision tactique (partie 3), les thèmes tactiques (deuxième épisode)

La clé se situe dans l’attraction du roi blanc et la destruction de la chaîne de pions du roque. L’attaque à la découverte ainsi que le dégagement de l’espace  y joue aussi un rôle important.

Ce thème de sacrifice arrive aussi après l’ouverture. par exemple dans la défense française après:

1.e4 e6 2.d4 d5 3.Cc3 Fb4 4.e5 c5 5.a3 Fxc3+ 6.bxc3 Ce7 7.Cf3 0-0?! 8.Fd3 Cbc6? 9.Fxh7+!

Le même type de sacrifice apparaît jouant sur les mêmes facteurs principaux que précédemment.

Notre travail sur le « calcul des variantes à l’aide des coups forcés » nous sera très efficace car ces combinaisons sont essentiellement basées sur l’attaque du roi adverse.

Dans cette master-classe, nous étudierons attentivement les thèmes tactiques suivants:

L’attraction: qui est le fait d’attirer une pièce (le roi), sur une case nous permettant de porter notre attaque

La destruction d’une chaîne de pions: Là aussi devant le roi (le roque), un sacrifice de pièce, comme une pierre lancée par une catapulte sur un château assiégé

L’attaque à la découverte: action de découvrir une pièce permettant l’attaque à longue portée d’une autre pièce. Cela peut être un échec à la découverte, voire un échec double et dans ce cas le roi adverse est sous le feu de deux pièces distinctes.

Le dégagement de l’espace: Ouverture de ligne à l’aide d’un sacrifice (pion ou pièce), le dégagement peut se faire sur une colonne, une rangée, une diagonale ou simplement une case.

Septième partie: La vision tactique (partie 4), l’attaque sur le roi

Dans une partie d’échecs, il ne faut pas perdre à l’esprit le but du jeu: prendre ou plutôt mater le roi adverse.

Après un bon développement et un bon contrôle du centre, nous pouvons être amenés à l’attaquer directement.

L’avantage de cette attaque est souvent synonyme de calcul et de combinaisons.

La (re)connaissance des thèmes tactiques joue un rôle essentiel. Les anciennes masterclass sur « le calcul à l’aide des coup forcés » et « la concrétisation » vous aideront certainement.

Dans cette masterclass, nous allons apprendre à l’aide d’exemples, comment amener nos pièces de façon efficace et en utilisant le maximum de leur potentiel, ainsi que la façon de réfléchir pour concrétiser une attaque sur le roi.

Niveau requis:

Pas de niveau minimum requis pour cette master-classe.

Contenu:

Le cours comporte des explications sur la façon d’appréhender ce style de positions et des exemples de parties.

Un fichier de parties et d’exercices est fourni en téléchargement.

 

A propos de l’auteur

Manuel Apicella est grand-maître international depuis 1995. Champion de France en 1992. Professeur d’échecs depuis 1988. Capitaine et entraîneur de l’équipe de France féminine championne d’Europe en 2001.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Pack de 7 masterclass sur le calcul”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page